SwiSCI-Host | SPF
SwiSCI-Host | SPS

SwiSCI

SwiSCI - Psychologie

"Das Leben ist immer lebenswert"

Ende Januar 2017 erschien in der „Schweizer Familie“ ein Artikel über einen Patienten des Schweizer Paraplegiker-Zentrums. Aufhänger für den mit viel Feingefühl gestalteten Bericht waren Ergebnisse der Schweizer-Paraplegiker-Forschung zum Thema „posttraumatisches Wachstum“.

Diese Studie beleuchtet, inwieweit Betroffene während ihrer Erstrehabilitation positive oder negative Veränderungen in bestimmten Bereichen erfahren haben. Die Studie kam zu einem erstaunlichen Schluss: Trotz des schweren Schicksalsschlags "Querschnittlähmung", erfahren 98% der Betroffenen positive Veränderungen. Lesen Sie mehr über dieses spannende Thema!

Schweizer Familie 04/2017, S. 70-74

Combattre la douleur de façon diversifiée et interdisciplinaire

Les douleurs constituent un problème fréquent et central chez les personnes paraplégiques. Environ 75 % des personnes touchées en souffrent [1]. Lorsque les douleurs deviennent chroniques, un cercle vicieux se met en place. Quelle aide existe-t-il ?

Méthode thérapeutique interdisciplinaire en médecine de la douleur

Les douleurs peuvent largement réduire la qualité de vie. Les personnes touchées se sentent toujours plus limitées physiquement et psychiquement par la douleur, ce qui conduit souvent à un isolement social et à une perte d’emploi. Cette détresse peut encore renforcer la douleur – un cercle vicieux duquel les personnes touchées n’arrivent souvent pas à sortir sans aide professionnelle.

Une approche de la médecine de la douleur moderne est le traitement de la douleur « multimodal ». Par ce terme, on désigne l’utilisation de multiples méthodes thérapeutiques. En l’occurrence en cas de douleurs chroniques, ce ne sont pas uniquement les facteurs biologiques qui jouent un rôle, mais également les facteurs psychiques et sociaux. L’idée d’un traitement multimodal de la douleur est de ne pas seulement traiter un phénomène isolé, mais de prendre en compte tous ces facteurs [2].

Entretien avec Wolfgang Dumat, psychologue, psychothérapeute et expert en douleurs chroniques

Wolfgang Dumat

Wolfgang Dumat

Wolfgang Dumat a longtemps été directeur du département de psychologie du Centre de la douleur de Nottwil. Aujourd’hui, il est directeur d’une clinique de jour de la douleur au sein de la Vivantes Wenckebach Klinikum à Berlin.

« Remplacer les pensées négatives par des pensées positives »

Monsieur Dumat, dans le traitement des douleurs chroniques, on parle souvent de traitement « multimodal » de la douleur. En quoi la multitude de traitements est-elle essentielle ?

Lorsqu’une douleur devient chronique, tous les domaines de la vie en font progressivement les frais : les personnes touchées ont notamment de plus en plus de difficultés à exercer leur profession, elles délaissent leurs loisirs et font de moins en moins de choses avec leurs amis. En outre, leur état psychique se dégrade. Ce repli et cette inactivité croissants aggravent encore la douleur. Certaines personnes ne sortent plus du tout de leur logement, deviennent dépressives ou même pensent au suicide. C’est un véritable cercle vicieux dont la plupart ne sont pas capables de sortir seules. D’autres personnes sont encore capables de bien gérer leur quotidien, mais leur humeur est de plus en plus morose.
Etant donné que la douleur chronique a un impact sur tous les domaines de la vie, elle doit être traitée de façon polyvalente, c’est-à-dire via des médicaments, via la physiothérapie, la psychothérapie mais également via les conseils sociaux et professionnels.

Un traitement de la douleur si diversifié peut-il permettre aux patients de délaisser complètement les médicaments ?

Oui, cela fonctionne dans certains cas. Cependant, le Centre de la douleur de Nottwil est le plus souvent confronté à des patients qui vivent depuis de longues années avec des douleurs chroniques et ont déjà beaucoup d’examens, de séjours en clinique et de traitements derrière eux. Lorsque nous arrivons au moins à réduire les médicaments chez ces personnes, c’est déjà un grand succès. C’est également un souhait de la part des patients, car ils font bien souvent les frais au quotidien d’effets indésirables négatifs des médicaments.

Lebenszufriedenheit nach Querschnittlähmung: Welche Rolle spielen Überzeugungen und Lebensziele?

Tanzlehrerin mit Querschnittlähmung

Rückenmarksverletzungen können für viele Personen mit massiven Einschränkungen auf körperlicher, sozialer und auch psychischer Ebene einhergehen: Lähmung, der Kontrollverlust von Blase und Darm, Störungen der Sensibilität, und Schmerzen sind nur einige Beispiele für die drastischen Veränderungen.

Die schwerwiegenden Gesundheitsstörungen können sich zudem auf alltägliche Aktivitäten und die Teilhabe in allen Lebensbereichen auswirken: Körperpflege, Ernährung, Haushalt, Familie, Freunde, Freizeitaktivitäten – in den meisten Fällen müssen viele Lebensbereiche angepasst werden.

Satisfaction face à la vie après être devenu paraplégique: Quel rôle jouent les convictions et les projets de vie?

Satisfaction après être devenue paraplégique

Pour de nombreuses personnes, les lésions de la moelle épinière peuvent s'accompagner de restrictions sur le plan corporel, social et aussi psychique ; la paralysie, la perte de contrôle sur la vessie et l'intestin, les troubles de la sensibilité, ainsi que les douleurs, ne sont que quelques exemples de ces modifications drastiques.

Ces graves atteintes à la santé peuvent aussi avoir des effets sur les activités quotidiennes et sur la participation dans tous les domaines de la vie: les soins corporels, l'alimentation, le ménage à domicile, la famille, les amis, les loisirs. Dans la plupart des cas, de nombreux domaines de la vie doivent être réaménagés en conséquence.

Sind zwischenmenschliche Beziehungen ein Grundstein für die psychische Gesundheit?

Die Pflege zwischenmenschlicher Beziehungen ist für Menschen mit einer Behinderung oft herausfordernd: Wie komme ich zum vereinbarten Treffpunkt? Ist die Umgebung barrierefrei? Bin ich auf Hilfe angewiesen? Werde ich von meinen Kollegen noch wie früher akzeptiert? Dies sind nur einige Fragen, die sich Menschen mit Querschnittlähmung regelmässig stellen, wenn sie beispielsweise mit Freunden abmachen möchten.

Trotz aller Herausforderungen sollten Betroffene grossen Wert auf ihre sozialen Beziehungen legen, denn sie können das Risiko für psychische Erkrankungen mindern. Dies zeigt eine Studie der Schweizer Paraplegiker-Forschung [1].

Voici les trois exercices « les plus efficaces » pour la réduction de l’intensité des douleurs

Avec une pratique régulière, ces exercices peuvent aider à réduire la sensation de douleur et ainsi à renforcer le bien-être général. Les exercices peuvent aider toutes les personnes souffrant de douleurs, mais également simplement renforcer la conscience de son propre comportement et de ses actions. Les exercices sont facilement réalisables au quotidien. L’essentiel est de les pratiquer régulièrement, au moins une fois par semaine pendant au moins 15 minutes.

1. Exercice « Gratitude »
Reconnaissez ce qui est bon et beau dans le quotidien et remerciez un proche pour cela (directement ou par écrit) !

2. Exercice « Amitié »
Développez, entretenez et profitez de l’amitié ! Participez à la vie de vos amis et partagez-la avec eux, par exemple en faisant des activités avec eux autant que possible !

3. Exercice « Gentillesse »
Faites une « bonne action » pour d’autres personnes, que ce soient des amis ou des inconnus, de façon directe ou anonyme, spontanée ou planifiée ! Par exemple, accompagnez un ami à un rendez-vous important ou aidez l’enfant de vos voisins à faire ses devoirs.

Cookies erleichtern die Bereitstellung unserer Dienste. Mit der Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies verwenden.
Weitere Informationen Ok