SwiSCI-Host | SPF
SwiSCI-Host | SPS
  • Über SwiSCI

La banque biologique - Un investissement pour l’avenir

En juin 2016, la Recherche suisse pour paraplégiques (RSP) a mis en service une «biobanque» dans le cadre de l’étude SwiSCI. Les échantillons biologiques traités pour être étudiés y sont conservés à des tempéra tures pouvant aller jusqu’à moins 150 °C. Les scientifiques espèrent en tirer des informations sur les pathologies associées, les douleurs et les processus de vieillissement chez les paralysés médullaires.

Paracontact_04_2017

Imprimer

Bonne prise en charge de votre santé?

Les paralysés médullaires doivent bien souvent faire front à plusieurs maladies à la fois, ce qui les oblige à recourir à une large palette de prestations mé dicales. Mais à quels services de santé font-ils appel, et à quelle fréquence? Leur lieu de domicile joue-t-il un rôle en l’espèce?

Paracontact_04_2017

Imprimer

Paralysie - la vie mieux qu’avant?

Comment retrouver le plaisir de vivre après un accident qui vous laisse paralysé? Serge Meylan, en fauteuil depuis quatorze ans, nous a raconté son parcours, alors qu’une étude SwiSCI surprenante montre qu’un grand nombre de patients encore en rééducation estiment avoir vécu des changements positifs par rapport à leur vie d’avant.

Le Matin Dimanche, 26.11.2017

Imprimer

Quand le quotidien devient insupportable …

Une grande partie des paralysés médullaires supportent tous les jours des douleurs qui peuvent nuire fortement à leur qualité de vie. Scientifiques et experts cliniques travaillent à des approches qui permettraient de détecter et de traiter plus précocement les douleurs. Grâce à l'étude SwiSCI des scientifiques ont identifiés des facteurs de risque pour des douleurs chroniques. 

PDF Download

Imprimer

Paraplégie en Suisse – les tendances de l’étude SwiSCI

  • Des mesures de sécurité et de prévention dans les transports et les sports ont permis de réduire considérablement la part de lésions médullaires d’origine traumatique au cours des quatre dernières décennies. En 1970, la proportion s’élevait encore à 91%; aujourd’hui, elle est de 56%.
  • Alors que dans les années 1970, les accidents de la circulation représentaient la principale cause de lésions médullaires traumatiques (41%), ce sont aujourd’hui les chutes qui occupent la première place, avec 40%. Les accidents de la circulation sont tombés à 23% et constituent aujourd’hui la seconde cause la plus fréquente.
  • Nous vivons de plus en plus longtemps et par conséquent, les lésions médullaires induites par une maladie deviennent de plus en plus fréquentes. La part de ces lésions médullaires dites non traumatiques est passée de 9% dans les années 1970 à 44% aujourd’hui.
  • L’âge moyen de survenue d’une paraplégie a augmenté. Dans les années 1970, il était de 38 ans. Aujourd’hui, les personnes ont en moyenne 55 ans.
  • En Suisse, 53% des personnes paraplégiques exercent une activité professionnelle. La Suisse a ainsi un taux d’activité chez les paraplégiques parmi les plus élevés d’Europe.
  • En moyenne, chaque personne touchée présente 6-7 comorbidités.
  • En Suisse, le besoin d’aides est bien couvert; les aides les plus courantes sont des adaptations pour la voiture (78%) et des fauteuils roulants manuels (70%).

Imprimer