SwiSCI-Host | SPF
SwiSCI-Host | SPS

Corps & santé

Les problèmes financiers ont des effets négatifs pour la santé.

Les problèmes financiers peuvent-ils être responsables d’une mauvaise santé?

Une formation courte et de niveau peu élevé ainsi qu'un faible revenu sont des facteurs de risque d'une moins bonne santé.

Un grand nombre d'études scientifiques ont mis en évidence la relation entre les facteurs socio-économiques – comme par exemple le niveau d'instruction, les revenus, les difficultés financières – et la santé. La question de savoir si cette relation peut aussi être mise en évidence chez les personnes handicapées n'a à ce jour encore guère été étudiée.

Thème

Disposer d'informations sur les facteurs sociaux et économiques influençant la santé dans certains groupes particuliers de la population est très important pour le développement futur de la politique sanitaire et sociale de la Suisse. Elles renseignent sur des lacunes de prise en charge systématique et mettent en évidence des situations nécessitant des mesures politiques.

SwiSCI a voulu savoir si la relation entre facteurs socio-économiques et santé s'appliquait aussi, en Suisse, aux personnes paraplégiques.

Démarche scientifique

Pour la mesure des conditions de vie socio-économiques, SwiSCI a interrogé les participants à l'étude sur leur parcourt scolaire, les revenus du ménage et leur perception personnelle des difficultés financières. La santé a été mesurée à partir des maladies concomitantes, des douleurs, des restrictions à la participation à des activités sociales, de leur bien-être psychique et d'estimations relatives à la qualité de vie.

Les scientifiques ont analysé les données de 1549 personnes paraplégiques ayant participé à l'enquête de SwiSCI.

Résultats

Les analyses ont mis en évidence une forte relation entre l'évaluation subjective des difficultés financières et tous les indicateurs de santé:

Ainsi, les personnes paraplégiques qui considéraient leur situation financière comme problématique se plaignaient plus souvent de maladies concomitantes, de douleurs, de restrictions à la participation aux activités sociales, d'une plus mauvaise santé psychique et d'une moins bonne qualité de vie que les personnes qui ne considéraient pas leur situation financière comme problématique.

Les deux illustrations ci-dessous montrent que les personnes n'ayant pas de problèmes financiers ou que des problèmes modérés présentent aussi moins de maladies concomitantes et de douleurs:

Les deux graphiques suivants montrent, à l'inverse, que les personnes n'ayant pas de problèmes financiers ou que des problèmes modérés présentent une meilleure santé psychique et une meilleure qualité de vie:

Lebensqualität und finanzielle Probleme

Aucune relation n'a néanmoins pu être constatée entre le niveau d'instruction, les revenus et le fait d'être en bonne santé ou malades. Cela signifie que, si la santé des personnes concernées dépend de l'évaluation personnelle de leur situation financière, il n'existe pas de relation directe avec les revenus. Ceci semble être une caractéristique particulière du groupe de personnes paraplégiques, car dans la population générale, il existe une relation directe avec l'éducation et les revenus.

Discussion

Quelles pourraient être les raisons expliquant ces résultats? Les difficultés financières perturbent la vie quotidienne et limitent la vie matérielle, la participation à certains réseaux sociaux comme les associations et les clubs, ainsi que des activités telles que les voyages et les manifestations culturelles. Par ailleurs, il pourrait être difficile de bénéficier de prestations de santé allant au-delà de la prise en charge de base. Il peut en résulter des sentiments de manque susceptibles de provoquer des réactions de stress. Comme différentes études l'ont montré, le stress psychosocial peut, à long terme, avoir des effets négatifs sur la santé et il peut par exemple favoriser l'apparition du diabète, de maladies cardiovasculaires et de dépressions. Une autre explication possible pourrait être que les difficultés financières sont la conséquence du mauvais état de santé, par exemple lorsque la présence de maladies réduit voire supprime la capacité d'exercer une activité rémunérée, ou lorsqu'il faut faire face à des dépenses de santé élevées.

Les résultats de cette analyse de SwiSCI confirment les résultats concernant la population générale. Ils montrent que les problèmes financiers ont des effets négatifs pour la santé. Toutefois, les données de SwiSCI n'ont pas permis d'observer de relations entre d'une part les revenus et le niveau d'instruction et, d'autre part, les indicateurs de santé étudiés. Si l'on prend en considération le fait que la Suisse est l'un des pays les plus riches au monde avec un système de santé et d'assurances sociales très développé, ces résultats ont de quoi surprendre. Ces effets négatifs devraient par conséquent être encore plus marqués dans des pays moins développé. Le renforcement des prestations sociales et de la prise en charge sanitaire pourraient amoindrir les influences négatives des difficultés financières sur la santé.

Fekete C, Siegrist J, Reinhardt JD, Brinkhof MWG, for the SwiSCI Study Group (2014) Is Financial Hardship Associated with Reduced Health in Disability? The Case of Spinal Cord Injury in Switzerland. PLoS ONE 9(2): e90130. doi:10.1371/journal.pone.0090130

Download: Fekete_2014_financial hardship and health

Mots-clés: Santé, Qualité de vie, Situation financière

Imprimer

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.
More information Ok