SwiSCI
Swiss Spinal Cord Injury Cohort Study
Étude de cohorte suisse pour les personnes atteintes de lésions médullaires

Conseils alimentaires en cas de paraplégie

Conseils alimentaires en cas de paraplégie

Conseils alimentaires en cas de paraplégie

L’alimentation joue non seulement un rôle central pour la santé en général, mais elle influence aussi la fonction intestinale, la cicatrisation et l’apparition d’infections. Quels sont les principes d’une bonne alimentation ?

Adapter l’alimentation au cas par cas

La plupart des personnes touchées sont moins actives physiquement qu’avant la paraplégie. Elles ont donc un besoin énergétique inférieur, ce qui doit s’accompagner d’un apport calorique réduit en conséquence. Parallèlement, un apport élevé en micronutriments, vitamines et minéraux est essentiel. Tout l’art consiste donc en une alimentation avec un apport énergétique réduit mais un apport nutritionnel important, tout en étant adaptée aux besoins individuels de la personne. [1]

Il existe d’autres raisons qui rendent nécessaire l’adaptation des habitudes alimentaires :

  • La composition corporelle se décale : moins de muscle et donc plus de graisses. La conséquence est un métabolisme réduit, ce qui entraîne plus vite un surpoids et augmente le risque d’affections cardiovasculaires et de diabète.
  • Troubles de la fonction intestinale avec risque accru de constipation et d’incontinence, mais aussi ballonnements et lourdeurs d’estomac
  • Tendance accrue aux infections urinaires
  • Risque accru d’escarres et de troubles de la cicatrisation

Des conseils diététiques doivent être envisagés chez les personnes qui sont souvent victimes de ces problèmes ou qui ont une alimentation peu variée, qui sont en sous-poids ou en surpoids.

Vous cherchez des conseils en diététique ?

800 9158

Parlez-en d’abord avec votre médecin de famille ou paraplégiologue (pour une ordonnance) et renseignez-vous sur la prise en charge des coûts auprès de votre caisse-maladie ! Vous pouvez demander conseil près de chez vous grâce à l’Association suisse des diététicien-ne-s (ASDD). Vous pourrez discuter de sujets comme le surpoids et les intolérances ou allergies alimentaires avec un conseiller qui n’est pas spécialisé dans la paraplégie. Le Centre suisse des paraplégiques (CSP) offre des conseils diététiques dédiés aux personnes dans le domaine ambulatoire. Une consultation de gastro-entérologie sera en outre introduite dès janvier 2022. Le Rehab Basel et la Clinique romande de réadaptation offrent également des conseils en ambulatoire aux paraplégiques en matière d’alimentation.

L’assiette optimale – composition des repas pour les personnes paraplégiques

L’assiette optimale montre d’une part les aliments qui constituent un repas complet. D’autre part, elle reflète la proportion dans laquelle chacun de ces aliments doit être consommé pour que le repas soit équilibré. L’assiette tient compte de l’apport énergétique réduit dont ont besoin la plupart des personnes en fauteuil roulant en raison de leur faible activité physique (< 1800 kcal/jour).

2 BILDER ZUM OPTIMALEN TELLER

Les proportions se basent sur les recommandations de la Société Suisse de Nutrition (SSN), spécialement pour les personnes dont les besoins énergétiques sont réduits. La différence par rapport à une « assiette standard » réside dans la réduction des féculents (glucides), car ceux-ci sont des fournisseurs d’énergie de premier ordre. L’augmentation de la part de légumes permet de compenser la faible part de glucides. La part de protéines reste toutefois la même.

Recommandations nutritionnelles en cas d’escarre

Une alimentation équilibrée n’empêche pas l’apparition d’une escarre, mais elle a une influence sur les facteurs de risque de leur apparition, par exemple un mauvais état de la peau, la malnutrition ou la mobilité.
Un bon état nutritionnel joue un rôle central dans la promotion de la cicatrisation, car les besoins en certains nutriments sont accrus en phase de cicatrisation.

Par conséquent, tenez compte des recommandations suivantes :

  • Assurez un apport énergétique et protéique suffisant : le besoin en énergie est légèrement accru en cas d’escarre, tandis que le besoin en protéines est – en fonction de la taille de la plaie – fortement élevé
  • Stabilisez votre poids : évitez les régimes en cas de fragilité de la peau et évitez de perdre du poids pendant cette période
  • Buvez suffisamment
  • Veillez à ce que votre alimentation couvre bien les besoins en micro- et macronutriments qui sont requis pour la guérison d’une escarre
  • Complétez au besoin votre alimentation avec des micronutriments ou des compléments

Voici les principaux nutriments dont votre corps a besoin en cas d’escarre :

  • Vitamine C – fruits frais, légumes, patates
  • Vitamine K – salade verte, épinard, chou, persil, avocat
  • Vitamine E – fruits à coque, blé complet, huiles végétales
  • Vitamine D – autoproduction dans le corps avec la lumière du soleil
  • Zinc – viande, poisson, fruits à coque, céréales, légumineuses
  • Fer – viande, flocons d’avoine, son de blé, légumineuses, pépins de courge, quinoa, sésame

Le « Netzwerk Ernährung Querschnittgelähmter » (réseau alimentation des personnes paraplégiques) a élaboré une brochure détaillée contenant des recommandations nutritionnelles pour les personnes paraplégiques. Celle-ci peut être consultée et téléchargée en ligne ICI (en allemand).

References

[1] Geng V, Hess C: Ernährung bei Querschnittlähmung. Informationen für Betroffene. Lobbach 2012.

SwiSCI Host

Recherche suisse pour paraplégiques

Guido A. Zäch-Strasse 4
CH-6207 Nottwil

Tel.: 0800 794 724 (gratuite)

SwiSCI Partenaires

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.